Image entête Bannière d'en-tête
Site internet de la Fanfare de Crissier (Brass Band)

Titre historique

Un démarrage timide

Le 20 décembre 1913, une joyeuse équipe de musiciens habitant Crissier décidèrent de fonder une société de musique, enfin si l’on peut appeler cela une société, car ils n’avaient pas d’uniforme, pas de subsides, pas de local de musique, mais beaucoup de passion et de bonne humeur. Ils étaient six : Henri Viredaz, Henri Gonet, Eugène Gonet, Léon Blondel, Albert Fontanellaz et Alexandre Petit.
Cette société se nommait « la Musique de Crissier » et se produisait dans la commune de Crissier et les villages environnants avec un succès certain. Il y eut des hauts et des bas, la société cessa ses activités vers 1928 et reprit forme en 1941 sous le nom de « La Fanfare du Broillet ».

Le renouveau

Durant les années 1950, plusieurs musiciens amateurs de Crissier jouant à l’Harmonie municipale de Renens vinrent renforcer les rangs, qui comptaient au total une dizaine de musiciens.
Le nom de « Fanfare de Crissier » est adopté en 1959 lors de l’inauguration du premier drapeau de la société.
La société vécut tant bien que mal, avec des effectifs variant de 15 à 20 musiciens. Plusieurs directeurs musicaux se succédèrent : Samuël Gonet, Alfred Ogay, Marcel Chevallier et Constant Zumkeller. La formation des jeunes prenait forme, ce qui amena des forces vives et bienvenues.Le cinquantenaire fut fêté en 1963, après des mois de labeur. Les premiers uniformes furent inaugurés par la même occasion.
C’est véritablement au début des années 1970 que le « déclic » se fit et que l’orientation vers la formation ensemble de cuivres (Brass Band) et son répertoire prit forme, sous la baguette de Robert Biollay. La première participation à un concours cantonal eut lieu à Yverdon en 1971 en 4ème division.
En 1976, la Fanfare engagea Pascal Favre, un jeune directeur musical inconnu, qui plut d’emblée par ses méthodes de travail et sa pédagogie révolutionnaires. Une nouvelle ère était née. La Fanfare de Crissier ne cessa de progresser et remporta de beaux palmarès, tant sur le plan régional, cantonal, que fédéral. La formation des jeunes prit une importance majeure, fruits d’un travail et d’une passion sans relâches.
Toutes sortes de manifestations furent organisées à Crissier depuis les années 1970 : championnat national Suisse des solistes et quatuors, les jeux de Cuivres, 1ère audition régionale des solistes et petits ensembles du canton de Vaud, soirées de vieux jazz, finale vaudoise des solistes et petits ensembles. Tout une passion des musiciennes et musiciens motivés à servir l’art musical et de le transmettre à notre fidèle public et à nos jeunes.

Une société dynamique résolument tournée vers l’avenir

Notre société est aujourd’hui composée de 37 musiciennes et musiciens, dont la moyenne d’âge est de 34 ans. Notre école de musique est composée de 170 élèves dans les disciplines de l’initiation musicale, du solfège, de la flûte traversière, de la guitare, du piano, des cuivres et de la percussion.

Eric Mühlethaler